Les médias ont joué le jeu !

L’association citoyenne «Peseux en mieux» veut créer le buzz. Les Subiéreux sont invités à apporter leurs déchets en plastique à un écopoint, durant trois matinées. De quoi créer une prise de conscience des citoyens et des politiques? (Photo: Muriel Antille)
L’association citoyenne «Peseux en mieux» veut créer le buzz. Les Subiéreux sont invités à apporter leurs déchets en plastique à un écopoint, durant trois matinées. De quoi créer une prise de conscience des citoyens et des politiques? (Photo: Muriel Antille)

Le 16 octobre a été une matinée trépidante pour le team déchets de Peseux en mieux! A 10h pétantes les journalistes Vicky Huguelet d’Arcinfo et Sarah Massy de RTN prenaient soigneusement leurs notes. L’ambiance est au partage d’expériences, Sarah Massy habitait le canton de Berne il y a quelques années, où les écopoints étaient inexistants. «A mon arrivée dans le canton de Neuchâtel, j’ai été épatée par les points de récoltes». Avec sa collègue de la presse écrite, elle fait partie de celles et ceux qui cherchent des alternatives à la société de consommation.

L’enthousiasme est à son comble quand, sur l’initiative de la photographe Murielle Antille, nous nous mettons à la mise en scène du débarras vigoureux de déchets plastiques, devant l’écopoint de Boubin où aura la lieu la récolte-test sur 3 samedis matin: 27 octobre, 10 novembre et 1er décembre. (pah)

L’article d’Arcinfo, le sujet au journal de RTN du (17.10.18 – 7h) avec l’interview de Laurence et plus sur https://peseux-en-mieux.ch/recolte-test-tous-plastiques/

#rapporteztousvosplastiques #plastiquepeseuxenmieux #boubinpeseuxenmieux

Retrouvez-nous sur FaceBook!

La ronde du compost à Peseux ou la démonstration de l’économie circulaire

L’économie circulaire, c’est quand une ressource, nos restes d’aliments par exemple, réintègre le cycle de la production de futurs aliments. Dans l’exemple de la nourriture, les déchets nécessitent de passer par le processus du compostage dont on retire cette terre noire et inodore, encore fumante et extraordinairement riche en nutriments.

Un terreau fertile est le produit du travail de la Compostière du Val-de-Ruz. A mélanger avec l'équivalent de terre tant la matière est puissante!
Un terreau fertile est le produit du travail de la Compostière du Val-de-Ruz. A mélanger avec l’équivalent de terre tant la matière est puissante!

A l’inverse, l’économie linéaire considère le déchet comme  juste bon pour la poubelle. C’est un double gâchis: d’une part la matière consumée ne fertilisera plus rien, d’autre part son incinération va nécessiter une source importante de chaleur artificielle, obtenue en brûler du pétrole – on connaît la suite : dégagement de CO2 et réchauffement climatique.

Nous avons donc la chance, dans notre pays comme ailleurs, que des filières de collectes des déchets verts aient été mises en place. Une chance à exploiter davantage car, selon les statistiques les sacs taxés promis à l’incinération sont constitués d’une tiers de déchets verts qui auraient pu être recyclés. A bon entendeur…

Au printemps et en automne, l'association citoyenne Peseux en mieux organise la distribution du compost produit au moyen des déchets verts du village. (Photo : S. Sintz)
Au printemps et en automne, l’association citoyenne Peseux en mieux organise la distribution du compost produit au moyen des déchets verts du village. (Photo : S. Sintz)

24-25 mai 2018 : l’Amazonie nous fait l’honneur de sa visite!

16 indigènes d’Amazonie visiteront la Côte (Corcelles-Cormondrèche-Peseux) les 24 et 25 mai prochains. Ils n’ont pour la plupart jamais quitté le Brésil. Ces 24 heures passées ensemble seront donc marquantes pour eux comme pour nous. Ce court rendez-vous est le point de départ pour des échanges de savoirs sur la durée, à l’enseigne de CôteAmazone.

Le chef Almir de l'accueil réservé par la Conseil communal de Peseux en mars 2017. (Photo: S. Sintz)
Le chef Almir a été accueilli officiellement par le Conseil communal de Peseux en mars 2017. (Photo: S. Sintz)

Impressionnant comme ce peuple qui vivait jusqu’en 1969 comme au néolithique s’est adapté au monde moderne. Aujourd’hui ils gèrent leur territoire de chasse grâce aux satellites de leur partenaire Google!

La forêt est le dénominateur commun de la rencontre prévue les 24 et 25 mai 2018. Ce peuple de la forêt amazonienne sera en effet accueilli dans les bois de la Côte, au lieu-dit Chantemerle, qui offre un panorama unique sur le lac de Neuchâtel, à l’occasion de la Torrée AmazoNeuchâteloise.

Cordiale bienvenue aux habitants de la Côte à la rencontre des peuples de la forêt!

#coteamazone #peseuxenmieux #echangedesavoirs #foretpeseux #corcelles #peseux #torreeamazoneuchateloise

 

 

World café de Peseux en mieux pour améliorer le vivre ensemble

Le village de Peseux est souvent décrit comme une cité dortoir. Avec les supermarchés pour centre du village, ça n’est pas faux! Que faire faire pour mieux vivre entre générations, cultures et conditions de vie différentes? Tel est le thème de cette 3e assemblée citoyenne qui a lieu le 30 novembre, à 19h à l’aula des Coteaux. Cordiale bienvenue à tous!

LES 3 THEMATIQUES
1) Générations Les personnes âgées se sentent seules. Elles ont pourtant des expériences à transmettre aux plus jeunes et ces derniers peuvent leur expliquer le monde connecté…

2) Cultures Nos quartiers comptent plusieurs langues et nationalités aux habitudes différentes. Comment faire le premier pas et favoriser le dialogue?

3) Conditions de vie La maladie, le handicap comme la difficulté à nouer les deux bouts financièrement créent des barrières entre nous. Que faire pour les abattre?

Feed-back de personnes-ressources Le tournus des tables sera suivi d’un débat en plénière. Des personnes-ressources mettront ensuite le fruit des discussions en perspective: faisabilité, expériences parallèles, jalons pour transformer les idées en projets concrets…

Personnes- ressources

Anne-Lise Steiner – intergénérations

Elle est engagée de longue date dans des activités de solidarité et de proximité dans le village de Peseux. Egalement active au niveau paroissial, elle visite de personnes âgées en home et à domicile et organise le camp des aînés et les rencontres de l’Age d’or.

Gianfranco de Gregorio – interculturel

Fondateur de la La Fédération Neuchâteloise des Communautés Immigrées (la Feneci) qui vise à améliorer le dialogue et l’échange entre les Neuchâtelois et les migrants dans le canton qui représentent environ 145 nationalités.

Laurence Calandra– handicap, conditions de vie différentes

Physiothérapeute à Peseux, elle est aux premières loges pour entendre les difficultés des personnes momentanément ou durablement empêchées dans leur mobilité.

Pour la 3e fois, l’association Peseux en mieux convoque une assemblée citoyenne. Après celles du 23 mai et du 1er décembre 2016 qui abordaient des thématiques très diversifiées, celle du 30 novembre (19h-21h à l’aula des Coteaux à Peseux) ouvre le débat sur le vivre ensemble à Peseux.

La formule du World café fera tourner les participants à la soirée autour de  trois tables où ils déposeront par écrit/dessin leurs idées sur les nappes. Après 15 minutes, l'équipe suivante reprendra la
La formule du World café fera tourner les participants à la soirée autour de  trois tables où ils déposeront par écrit/dessin leurs idées sur les nappes. Après 15 minutes, l’équipe suivante reprendra la « discussion » où elle en sera restée… (Photo: Internet)

 

#assembleecitoyennedepeseux #peseuxenmieux #imperatifdevivremieuxapeseux

La hausse de la taxe déchets à Peseux n’est pas une fatalité

Le difficile sujet de la gestion des déchets doit évoluer à Peseux, c’est la conviction de l’association Peseux en mieux dont des membres sont présents à quinzaine aux écopoints du village. Analyse et pistes d’amélioration.

La taxe de base relative aux déchets ménagers a fortement augmenté cette année : puisqu’elle est passée de 50 à 61 francs annuellement. Pour un ménage de quatre personnes, la taxe était de 151 francs en 2017, elle passe à 184.50 TVA incluse en 2017. Cela représente une augmentation de plus de 20%.

La Commune ne fait que reporter le prix des incivilités
Comme tout le monde le sait, quantité de déchets sont placés dans les containers répartis un peu partout sur le territoire communal dans des sacs Coop, Migros ou autres non taxés. Ils sont évacués par la voirie mais émargent à un décompte séparé puisqu’ils n’ont pas été taxés par les sacs officiels Vadec.
En outre, beaucoup trop souvent les bennes de verres, de papiers ou de carton situées dans les écopoints contiennent d’autres déchets. Ces conteneurs sont donc déclassés, c’est-à-dire que le tri n’est pas considéré comme valable. Conséquence : le prix relatif à la récupération n’est pas payé à la Commune.
Il faut savoir que les communes n’ont pas le droit de subventionner le compte relatif à la gestion des déchets, celle-ci devant s’autofinancer. Celles-ci optent souvent pour la voie la plus simple qui est de répercuter le prix des incivilités sur le prix de la taxe de base. Malheureusement, avec ce système les bons citoyens sont autant punis que ceux qui ne respectent pas le système en place.

Lors d'une formation des bénévoles Peseux en mieux devant le hangar des Travaux publics. Au centre, le chef-adjoint Philippe Gremaud dispensant la formation. (photo: S. Sintz)
Des bénévoles Peseux en mieux en formation avec Philippe Gremaud, chef-adjoint des Travaux publics de Peseux. Sur la table, le mètre cube quotidien de déchets intempestifs ramassé aux abords des écopoints. (photo: S. Sintz)

Pourtant, les alternatives existent, comme celle décrite dans notre article concernant la visite d’une déchetterie mobile, en l’occurrence celle de Renens dans le canton de Vaud, à l’ouest de Lausanne. Appliquer bêtement le système observé là-bas serait naturellement une ânerie car notre configuration géographique, notre population et la taille de notre village n’ont rien à voir avec cette ville de 20’000 habitants. Nous ne sommes qu’un petit village de quelque 5700 âmes. Mais nous avons pourtant les problèmes d’une ville !

Peseux possède actuellement 6 écopoints et quantité de conteneurs sur roulettes où les habitants peuvent placer leurs sacs gris sans avoir à les poser devant leurs portes les mardi et vendredi matin. A notre sens, cette configuration est la cause d’une bonne partie des incivilités.

Partant des constatations qui précèdent, nous formulons les propositions suivantes :

Taxer les conteneurs aux propriétaires et/ou aux gérances selon leur degré d’incivilité. Par exemple dès que le 10% du contenu est hors norme (sacs non taxés, déchets pêle-mêle), envoi d’une facture à la gérance pour le manque à gagner communal. Ce faisant, la Commune diminuerait drastiquement ses pertes et la taxe déchets ménages pourrait à nouveau baisser !

Remplacer les 6 écopoints par des déchetteries mobiles installées alternativement à 2 ou 3 endroits du village le samedi matin. On verrait apparaître toutes les 2 ou 3 semaines une mini-déchetterie – un « petit Plaines-Roches » avec toutes les filières de déchets possibles y compris les encombrants – à proximité de chez soi. On éviterait ainsi les tonnes de déchets abandonnés de nuit par des citoyens de la commune ou d’ailleurs aux abords des écopoints.

En supprimant les écopoints à Peseux, on retrouve 6 endroits pouvant à nouveau servir de parking ou accueillir des espaces verts. Outre leur aspect nettement inesthétique et le fait qu’ils attirent les dépôts illégaux, les conteneurs et bennes génèrent de nombreuses nuisances telles que le bruit des véhicules, l’encombrement de la chaussée (à la rue des Placeules notamment), le bruit du jet du verre déversé parfois en soirée ou le dimanche. Le tri approximatif serait lui aussi endigué puisque selon le concept des déchetteries mobiles, du personnel formé conseille les usagers et veille à la pureté du contenu des bennes.

Volontariat, convivialité
Certes, le personnel à disposition de ce modèle de déchetterie comporte un coût. Le calcul doit être fait. Pas seulement en termes financiers mais aussi en tenant compte du mieux-vivre engendré par la disparition des écopoints permanents. Par ailleurs, il n’est pas exclu d’intéresser des bénévoles à soutenir les employés communaux dans leur tâche. Un espace avec des objets encore utilisables à donner et un coin pour la réparation d’objets (concept repair’ café) lors des samedi-déchetterie feraient de ces derniers des lieux conviviaux d’échange entre les gens du village !

Outre les dépôts intempestifs perpétrés sur les écopoints, ici celui de Boubin, plusieurs personnes n'apprécient par leur esthétique.
Outre les dépôts intempestifs perpétrés sur les écopoints, ici celui de Boubin, plusieurs personnes n’apprécient par leur esthétique.

 

Entre les conteneurs à papier de l'écopoint de Boubin. (Photo: S. Sintz)
Entre les conteneurs à papier de l’écopoint de Boubin. (Photo: S. Sintz)

 

#actiondechetsPEM

#imperatifdevivremieuxapeseux

#PeseuxEnMieux

 

Nouvelles dates pour l’action déchets

En partenariat avec la Commune de Peseux, la voirie formant nos bénévoles, Peseux en mieux sera présent aux dates et aux écopoints suivants de 9h à 11h30 :
– carrefour de l’Etoile: sa 30 sept. 28 oct., 25 nov.
– Boubin: sa 14 oct., 11 nov., 9 déc.

Flyer actions déchets PEM 9/17
Flyer actions déchets PEM 9/17

Venez nous y retrouver pour un café ou plus, et en apprendre davantage sur le recyclage des déchets et les enjeux d’avenir en la matière pour les Subiéreux.

16 septembre 2017 : fermons ensemble la boucle du recyclage!

« Fermer la boucle du recyclage », cette expression de Philipp Niedermann, membre de Peseux en mieux, m’inspire particulièrement. Quelques mois après le lancement de l’action déchets, je réalise déjà le chemin parcouru dans nos têtes de « conseillers en tri des déchets amateurs » du samedi matin à Peseux – action qui accueille volontiers quelques volontaires supplémentaires disposés à s’investir 2-3 heures par mois quelques mois par an (renseignements au 078 689 19 68).

Le compost permet de matérialiser le recyclage qui est le plus visuel des cycles. Outre la dimension bon enfant de l’événement du 16 septembre – ça fait tellement de bien de se rencontrer! -, le terreau fourni sur la place de la Maison de Commune n’est pas anonyme. Pour devenir cet engrais pur et local par l’intervention de la nature, cette matière a bénéficié du travail de nos mains puisqu’elle est le fruit de nos épluchures, de nos restes de repas (sans viande svpl.!), et de la taille de nos coins de jardin…

La boucle est bouclée, vous êtes les bienvenus !

Une distribution gratuite de compost pour les citoyens - L'Express, 12.09.17
Une distribution gratuite de compost pour les citoyens – L’Express, 12.09.17

 

#actiondechetPEM #PeseuxEnMieux

 

Les habitants des quartiers de Renens voient arriver la déchetterie chaque mois proche de leur lieu d’habitation

A Renens, comme dans d’autres communes vaudoises, on utilise un concept intéressant pour récupérer les déchets encombrants et d’autres déchets courants de ces quelque 20’000 habitants.

Visite de Peseux en mieux à l'une des déchèteries mobiles de Renens le 2 septembre 2017.
Visite de Peseux en mieux à l’une des déchèteries mobiles de Renens le 2 septembre 2017.

Huit emplacements ont été définis sur le territoire communal. Ils accueillent, chacun leur tour, à raison de deux demi-jours par semaine, une déchetterie mobile. Cela signifie que les habitants des quartiers concernés voient arriver la déchetterie chaque mois proche de leur lieu d’habitation. Le personnel communal est présent et peut informer, contrôler, évitant ainsi tout débordement et tris erronés.

A la fin de la matinée, les containers sont acheminés directement aux points de recyclage, puisque tout est déjà trié.

Fait étonnant, à Renens, on récupère aussi les briques de lait, en effet une entreprise les reprend pour en récupérer certains des composants. « Si on a une recycleur pour tel sorte de déchets, alors on crée une filière de collecte », explique Nicolas Schoenenberger, l’une des trois recycleurs de la Ville.

Comment intégrer un tel concept dans un village comme Peseux qui ne représente qu’un ou deux quartiers par rapport à Renens ?

On pourrait envisager de définir deux emplacements, au nord et au sud du village, qui tous les 15 jours accueilleraient la déchetterie mobile pour déchets encombrants, plastiques, verre, papier, cartons et autres. Cela signifie qu’une fois par mois et pour une demi journée la déchetterie est présente à proximité de chez soi. Elle est surveillée, et le personnel informe et éduque.

La déchèterie éphémère tient sur 2-300 m2. En trois heures, 90 personnes passeront déposer leur encombrants et déchets recyclables.
La déchèterie éphémère tient sur 2-300 m2. En trois heures, 90 personnes passeront déposer leur encombrants et déchets recyclables.

 

Des chariots et des diables sont à la disposition des gens pour les aider à transporter leurs objets. On peut envisager le dépôt de sa carte d’identité le temps de l’utilisation des outils prêtés.

Outre les dépôts intempestifs perpétrés sur les écopoints, ici celui de Boubin, plusieurs personnes n'apprécient par leur esthétique.
Outre les dépôts intempestifs perpétrés sur les écopoints, ici celui de Boubin, plusieurs personnes n’apprécient par leur esthétique.

Parallèlement à cela, il faudrait supprimer les éco-points non surveillés. Donc tous !

Cette manière de fonctionner permet d’éviter le passage intempestif des camions, de contrôler les objets, de les trier et d’informer. Elle met en contact une partie du personnel communal avec la population.

En outre, il faut obliger les propriétaires des containers disséminées un peu partout sur le territoire communal de fermer ceux-ci à clé, en leur indiquant que si l’on trouve autre chose que du sac taxé à l’intérieur, ils en sont responsables.

Les containers mis actuellement à disposition par la commune à différents endroits sont à supprimer.

Avec ces mesures, la propreté du village sera améliorée et surtout la taxe déchet pourra est réduite de manière drastique, ce qui soulagera d’autant le porte-monnaie des citoyens du village. Au fond, il n’y aura que des avantages.

Thierry Müller, bénévole Action déchets Peseux en mieux

#actiondechetsPEM

#PeseuxEnMieux

La délégation de Peseux en mieux avec l'équipe de recycleurs de Renens au complet.
La délégation de Peseux en mieux avec l’équipe de recycleurs de Renens au complet.

L’«action déchets» de Peseux en mieux a démarré

Les écopoints, j’en prends soin! Cette affirmation fédère les bénévoles de Peseux en mieux qui se sont mobilisent les 20 et 27 mai, 17 juin et 8 juillet derniers, de 9h à 11h30 à l’écopoint de Boubin.

L’objectif de cette action appelée qui reprend le 19 août consiste à améliorer la qualité de vie à Peseux par l’entremise du plus commun des biens que partagent ses habitants : leurs déchets.

Lors d'une formation des bénévoles Peseux en mieux devant le hangar des Travaux publics. En orange, le chef-adjoint Philippe Gremaud dispensant la formation. (photo: S. Sintz)
Lors d’une formation des bénévoles Peseux en mieux devant le hangar des Travaux publics. En orange, le chef-adjoint Philippe Gremaud dispensant la formation. (photo: S. Sintz)

 

Les bénévoles de Peseux en mieux ont suivi une formation dispensée par le chef-adjoint du service des travaux publics (TP), M. Philippe Gremaud (en tenue jaune sur la photo). Une dizaine de membres de l’association y ont pris part. Mettre l’accent sur le tact et l’entregent en a été le mot d’ordre.

Deux panneaux réalisé par une jeune de la commune sont disposés lors de chaque action déchets.

A la rentrée d’août, Peseux en mieux sera présent alternativement aux écopoints de Boubin et au carrefour de l’Etoile (chemin Gabriel-Cortenaux). A terme des présentations thématiques sur la connaissances des déchets sont envisagées. (pah)

#actiondechetsPEM

#PeseuxEnMieux

Un mode d'emploi visible à chaque intervention des bénévoles de Peseux en mieux.
Un mode d’emploi visible à chaque intervention des bénévoles de Peseux en mieux.

 

Subiéreuses, Subiéreux de cœur!

Vous êtes conviés à améliorer la qualité de vie à Peseux en participant à

l’Assemblée générale de Peseux en mieux, jeudi 23 mars, 20h à l’aula du collège des Coteaux

ORDRE DU JOUR

1. De l’assemblée citoyenne du 14 mai 2016 à aujourd’hui : notre asso continue de s’affirmer!

2. Inscription des (nouveaux) membres.

3. Nomination du comité, répartition des fonctions en son sein.

4. Statuts et charte (statuts / charte).

5. Etat des comptes

6. Actions en cours
– Fresque citoyenne sur l’entrepôt de Voegeli Boissons SA
– Action déchets à Boubin

7. Idées et projets à l’étude :
– Vraie place du village
– Colonnes d’affichage pour promouvoir les activités villageoises
– Jardins communautaires
– Ecoquartier des Chapons : pour et avec les citoyens
– Manifestations intergénérationnelles

8. Divers         à annoncer jusqu’à la veille svp

Chacun de vous compte pour l’avenir de notre biotope subiéreux.
Nous nous réjouissons donc beaucoup de vous rencontrer!

Merci de nous faire signe, par retour du mail, que vous veniez ou non.

Pour le Comité de Peseux en mieux
Pierre Alain Heubi, Président

Peseux en mieux - ça commence aujourd'hui. Photo de la campagne 2016
Peseux en mieux – ça commence aujourd’hui. Photo de la campagne 2016