La ronde du compost à Peseux ou la démonstration de l’économie circulaire

L’économie circulaire, c’est quand une ressource, nos restes d’aliments par exemple, réintègre le cycle de la production de futurs aliments. Dans l’exemple de la nourriture, les déchets nécessitent de passer par le processus du compostage dont on retire cette terre noire et inodore, encore fumante et extraordinairement riche en nutriments.

Un terreau fertile est le produit du travail de la Compostière du Val-de-Ruz. A mélanger avec l'équivalent de terre tant la matière est puissante!
Un terreau fertile est le produit du travail de la Compostière du Val-de-Ruz. A mélanger avec l’équivalent de terre tant la matière est puissante!

A l’inverse, l’économie linéaire considère le déchet comme  juste bon pour la poubelle. C’est un double gâchis: d’une part la matière consumée ne fertilisera plus rien, d’autre part son incinération va nécessiter une source importante de chaleur artificielle, obtenue en brûler du pétrole – on connaît la suite : dégagement de CO2 et réchauffement climatique.

Nous avons donc la chance, dans notre pays comme ailleurs, que des filières de collectes des déchets verts aient été mises en place. Une chance à exploiter davantage car, selon les statistiques les sacs taxés promis à l’incinération sont constitués d’une tiers de déchets verts qui auraient pu être recyclés. A bon entendeur…

Au printemps et en automne, l'association citoyenne Peseux en mieux organise la distribution du compost produit au moyen des déchets verts du village. (Photo : S. Sintz)
Au printemps et en automne, l’association citoyenne Peseux en mieux organise la distribution du compost produit au moyen des déchets verts du village. (Photo : S. Sintz)

Amis de Peseux (en mieux), tous au Poutzday le 8 septembre!

Samedi 8 septembre au matin, le village se retrousse les manches. Les autorités de la commune ont décidé d’emboîter le pas à l’action cantonale contre le littering des Poutzdays – inspirée des WordClean-Up days.

A cette occasion, il sera procédé au ramassage de déchets « courants », soit : canettes, plastiques, mégots, etc. Peseux en mieux encourage ses membres à s’inscrire à l’opération.

Rendez-vous: samedi 8 septembre, 9h à la salle Peillon (Maison de commune) où seront précisés les zones et les itinéraires concernés.
Inscription par e-mail à
Equipement: bonne paire de chaussures, habits résistants à la pluie.
A disposition: gants, pinces, gilets et sacs taxés seront distribués à chaque participant en début de manifestation.

En 2017, des bénévoles de PEM ont tenu des stands aux écopoints où des échanges fructueux avec les usagers ont eu lieu. Cette action au contenu augmenté sera reconduite cet automne. Dates suivront.

En savoir plus :

#actiondechetsPEM
#imperatifdevivremieuxapeseux

 

Assemblée générale 2018: réalisations concrètes et projets en « mûrissement »

Le 1er juin 2018, lors de l’assemblée générale de Peseux en mieux, la rétrospective avaient des senteurs de fruits arrivés à maturité ! A peine remise de CoteAmazone, la visite haute en couleur des Surui d’Amazonie (photos FB) des 24 et 25 mai derniers et de la torrée AmazoNeuchâteloise qui a réuni 300 personnes sur la Côte, l’association a annoncé la reprise des actions de sensibilisation au tri des déchets aux écopoints du village dès rentrée.

La délégation d'Amazonie a été reçue au son du cor des Alpes puis des accordéons schwytzois. La manifestation a réuni 300 personnes à Chantemerle (Corcelles) autour d'une giga-torrée offerte. (Photo: S. Sintz)
La délégation d’Amazonie a été reçue au son du cor des Alpes puis des accordéons schwytzois. La manifestation a réuni quelque 300 personnes à Chantemerle (Corcelles) autour d’une giga-torrée offerte.
Le conseiller d’Etat Jean-Nat Karakash a salué le combat de son homologue, le chef Almir Narayamoga, surnommé le « Ghandi amazonien ».

Parfum d’humus le 30 avril sur le parking de la maison de commune où a eu lieu la distribution de compost 100% subiéreux. Quatre à cinq mètres cube ont été pelletés dans la bonne humeur par les membres de l’association au profit d’une cinquantaine de jardiniers locaux. L’occasion de rappeler que le recyclage et la notion d’économie circulaire sont au cœur de la philosophie de l’association. Une distribution aura lieu en automne, toujours en partenariat avec la Compostière du Val-de-Ruz.

Au début de l’été, grâce au sponsoring de Von Arx SA et à l’excellent partenariat avec M. et Mme Voegeli de l’entreprise éponyme, notre village verra sa fresque citoyenne inaugurée. L’artiste chaux-de-fonnier Soy met actuellement la dernière main à son « graf’ » géant sur l’entrepôt de l’entreprise de boissons. Dès le début, c’est-à-dire lors de la 1ère Assemblée citoyenne organisée par Peseux en mieux le 14 mai 2016, l’objectif de cette fresque était de renforcer l’esprit d’appartenance des Subiéreux avec leur village.

Au moins une fois par an, Peseux en mieux organise une assemblée citoyenne. Celle du 30 novembre 2017 a revêtu la forme du World Café citoyen. Des nombreux échanges autour des  thèmes proposés ont résulté les constats que Peseux a besoin de développer la solidarité communautaire. Bien des habitants ne savent en effet pas où se tourner pour trouver conseil, entraide et information. La création d’un lieu facilitant ce type d’échanges s’impose donc et le comité de PEM planche sur la création d’un tel endroit.

Suite à une interpellation d’un membre concernant le nouveau vote sur la fusion de Peseux avec les communes de Valangin, Corcelles-Cormondrèche et Neuchâtel, le président de PEM a rappelé que, conformément à aux statuts adoptés lors de l’AG 2017, l’association est désormais apolitique. Elle ne prendra donc pas position sur cette question.

Avant de partager le verre de l’amitié en compagnie de Soy, venu partager avec le public son vécu de la collaboration autour de la fresque citoyenne, il a été rappelé que Peseux en mieux reçoit volontiers les impulsions des Subiéreux via son site, les réseaux sociaux FB et Twitter et son adresse mail : . (JL/PAH)

 

 

World café de Peseux en mieux pour améliorer le vivre ensemble

Le village de Peseux est souvent décrit comme une cité dortoir. Avec les supermarchés pour centre du village, ça n’est pas faux! Que faire faire pour mieux vivre entre générations, cultures et conditions de vie différentes? Tel est le thème de cette 3e assemblée citoyenne qui a lieu le 30 novembre, à 19h à l’aula des Coteaux. Cordiale bienvenue à tous!

LES 3 THEMATIQUES
1) Générations Les personnes âgées se sentent seules. Elles ont pourtant des expériences à transmettre aux plus jeunes et ces derniers peuvent leur expliquer le monde connecté…

2) Cultures Nos quartiers comptent plusieurs langues et nationalités aux habitudes différentes. Comment faire le premier pas et favoriser le dialogue?

3) Conditions de vie La maladie, le handicap comme la difficulté à nouer les deux bouts financièrement créent des barrières entre nous. Que faire pour les abattre?

Feed-back de personnes-ressources Le tournus des tables sera suivi d’un débat en plénière. Des personnes-ressources mettront ensuite le fruit des discussions en perspective: faisabilité, expériences parallèles, jalons pour transformer les idées en projets concrets…

Personnes- ressources

Anne-Lise Steiner – intergénérations

Elle est engagée de longue date dans des activités de solidarité et de proximité dans le village de Peseux. Egalement active au niveau paroissial, elle visite de personnes âgées en home et à domicile et organise le camp des aînés et les rencontres de l’Age d’or.

Gianfranco de Gregorio – interculturel

Fondateur de la La Fédération Neuchâteloise des Communautés Immigrées (la Feneci) qui vise à améliorer le dialogue et l’échange entre les Neuchâtelois et les migrants dans le canton qui représentent environ 145 nationalités.

Laurence Calandra– handicap, conditions de vie différentes

Physiothérapeute à Peseux, elle est aux premières loges pour entendre les difficultés des personnes momentanément ou durablement empêchées dans leur mobilité.

Pour la 3e fois, l’association Peseux en mieux convoque une assemblée citoyenne. Après celles du 23 mai et du 1er décembre 2016 qui abordaient des thématiques très diversifiées, celle du 30 novembre (19h-21h à l’aula des Coteaux à Peseux) ouvre le débat sur le vivre ensemble à Peseux.

La formule du World café fera tourner les participants à la soirée autour de  trois tables où ils déposeront par écrit/dessin leurs idées sur les nappes. Après 15 minutes, l'équipe suivante reprendra la
La formule du World café fera tourner les participants à la soirée autour de  trois tables où ils déposeront par écrit/dessin leurs idées sur les nappes. Après 15 minutes, l’équipe suivante reprendra la « discussion » où elle en sera restée… (Photo: Internet)

 

#assembleecitoyennedepeseux #peseuxenmieux #imperatifdevivremieuxapeseux

%d blogueurs aiment cette page :